X

Note:
Ad Unum
Voici un livre qui n'a pas encore trouvé d'éditeur bien qu'il ait été apprécié par certaines maisons d'éditions connues.  Je suis curieuse et n'ai pas d’à priori sur les auteurs quels qu'ils soient: non édités, auto-édités, édités, ni sur les maisons d'édition. Je me suis donc laissé tenter par la lecture de ce manuscrit dont le pitch a piqué ma curiosité.

Voici un livre qui n'a pas encore trouvé d'éditeur bien qu'il ait été apprécié par certaines maisons d'éditions connues. Je suis curieuse et n'ai pas d’à priori sur les auteurs quels qu'ils soient: non édités, auto-édités, édités, ni sur les maisons d'édition. Je me suis donc laissé tenter par la lecture de ce manuscrit dont le pitch a piqué ma curiosité.

Vous êtes ici pour découvrir la vérité sur cette nuit là n'est-ce pas? Évidemment, vous pensez que je suis le seul à la connaitre. Vous allez être déçu, rien de ce que j'ai vu n'a de sens...

Lucas Moriani, jeune flic à la police scientifique, se retrouve seul sur les lieux d'un crime. Pas de collègues, de secours, de voisins, ni de curieux. Personne, sauf lui et le cadavre dans cet appartement vieillot et poussiéreux.

La victime ne lui est pas inconnue mais il peine à poser un nom sur ce visage. Et que fait-il ici tout seul ?

Convaincu d'avoir reçu un appel lui indiquant de se rendre sur les lieux, il recherche dans son téléphone le numéro du correspondant mais ce numéro est caché. Pour lui, c'est l'incompréhension totale.

Il écoute alors ses notes via son dictaphone quand soudain, il sent un objet dans une de ses mains. Lorsqu'il réalise qu'il tient un scalpel sanguinolent, son cauchemars commence.

Que fait-il avec ça ?! Il est pourtant certain de ne rien avoir fait à ce type égorgé au sol, certain d'avoir été appelé pour se rendre sur les lieux .

Passé le choc, il sait que la situation fait de lui le coupable idéal, il ne peut donc pas appeler ses collègues, ni en parler à quelqu'un. Il n'a aucun argument pour se défendre, aucun alibi et aucune chance de s'en sortir innocent, alors, passée la tourmente, il réagit et décide de cacher le corps.

Pendant ce temps, Martha, la femme d'un collègue de Lucas, en a assez des absences de son mari. Elle souhaite le quitter et compte bien le lui annonce à son retour. Or, ce dernier ne rentre pas. Bien qu'elle soit en colère, elle s'inquiète et se rend à son travail. Ce qu'elle découvre est loin de la réjouir. Son mari n'est pas à son poste. La secrétaire lui indique qu'il n'est pas venu depuis la veille. Lucas n'est pas là non plus. Les deux hommes sont amis... Elle décide alors d'appeler Lucas.

Après avoir soigneusement nettoyé l'appartement, Lucas conduit le cadavre dans un lieu isolé que lui seul connaît. Le lendemain, il reste chez lui et réfléchit. Qui est ce type ? Pourquoi avait-il ce scalpel dans la main? Que faisait-il là ?...

Mais alors qu'il fouille dans le portefeuille de la victime, il trouve une photo qui n'est autre que la sienne. Que fait sa photo dans le portefeuille de ce type ?! Il continue sa fouille et aperçoit sur une carte d'identité un prénom appartenant à un collègue de travail. Un archiviste qu'il a déjà croisé quelque fois dans les couloirs mais pourquoi sa carte d'identité est-elle dans ce portefeuille puisque le cadavre enterré n'est pas celui du collègue indiqué, sans quoi, il l'aurait reconnu.

C'est alors que l'inspecteur Vizzini, un type brillant, au QI extrêmement élevé, s'aperçoit qu'un des scientifiques de la brigade a indiqué se rendre la veille sur les lieux d'un crime. Après quelques recherches, il s’aperçoit qu'il s'agit de Lucas mais personne ne retrouve de trace de cette intervention. L'inspecteur joint Lucas par téléphone. Ne voulant pas dévoiler dans quel pétrin il se trouve, Lucas répond simplement qu'il n'a pas téléphoné, comprenant par la même occasion qu'il est la cible d'un psychopathe. Félix ressent sa gêne, et sait par intuition qu'il se passe quelque chose d'étrange. Il raccroche et ne dit rien mais commence son enquête.

Lucas est persuadé qu'un individu lui fait porter le chapeau . Il ne voit pas qui peut être à l'origine de cela mais compte le découvrir.  Il commence son enquête mais se retrouve rapidement emporté dans une spirale infernale. Tout est contre lui, aucun élément nouveau ne correspond à un autre. Ses souvenirs semblent altérés et ne collent plus à la réalité des faits.

Par ailleurs, l’instinct et l'intelligence de l'inspecteur ne laissera aucun détail lui échapper. L'étau se resserre sur Lucas qui se débat avec la vérité.

Face à une véritable énigme, il n'a pas d'autre choix que de tenter de la résoudre, seulement les pièces du puzzle ne semblent pas vouloir s'assembler.

 

- Que faisait-il dans cet appartement ce soir là?

- Qui est le cadavre?

- Qui ce cache derrière ces manipulations?

- Que lui veut cet assassin ?

- Et lui, n'a -t-il pas perdu pied? Qui est-il vraiment ?

- Folie ? Réalité ?

 

Le cerveau est une fabuleuse machine capable du meilleur comme du pire.

L'inconscient renferme beaucoup des secrets. Certains sont intéressants ou utiles mais vouloir trop en découvrir peut parfois s'avérer extrêmement dangereux...

Je n'espère pas vous convaincre. Le piège est parfait. Tout est prévu.

                                             X                                             X

Il vaut mieux fournir des soupçons que des preuves...

Ce thriller sort du genre même si tous les ingrédients habituels sont là.

 

L'auteur manipule ses personnages autant qu'il manipule le lecteur qui se retrouve mêlé à cette étrange affaire sans pouvoir réussir à se faire un avis. 

L'auteur ne cherche pas à faire peur en priorité , ni à déballer des viscères sur le sol mais simplement à emporter le lecteur aux côtés de ses personnages, et tenter de lui indiquer une vérité qui peut-être n'en est pas une malgré les indices.

Le scénario est complexe et intelligent. Chaque nouvel élément est une pièce du puzzle.

Le récit est écrit à la première personne comme une confidence dans laquelle le personnage principal se confie au lecteur et tente de le convaincre qu'il n'a rien fait. L'écriture est agréable.

Les premières pages plongent le lecteur au cœur d'une l'action, et bien que cette technique soit fréquemment utilisée, elle incite à poursuivre l'histoire.

Les pistes potentielles trouvées par le lecteur au cours de la lecture sont volontairement brouillées de façon à ce que seul le personnage (Lukas) puisse résoudre l'énigme dans laquelle il est plongé et non le lecteur.

La psychologie des personnages est bien travaillée et apporte énormément à l'histoire. Les sujets abordés sont intéressants, décrits avec précision, (peut-être parfois trop) et l'auteur les maîtrise parfaitement.

Le rythme est rapide. Les idées sont nombreuses. Beaucoup de péripéties ont lieu en un laps de temps très court. Des longueurs peuvent par moment ralentir le rythme et alourdir l'histoire mais le scénario est tel qu'il donne envie de connaitre la suite.

La fin est bien trouvée mais je n'en dirai pas plus.

Pour conclure, je trouve ce thriller ingénieux et regorgeant d'idées.

L'ensemble surprend par son originalité et sa complexité. 

 

Cet auteur a un talent certain. Son roman mériterait à l'évidence d'être publié et connu du public.

J'ai passé un bon moment de lecture.

 

 

Toutes les infos de ce livre ci-dessous

Pour lire X en version numérique:

Rédigé par Nath Alie

Repost 0