"DESORDRE" - "DES ENFANTS SILENCIEUX"

Note "Désordre":
Trouble Miroir
Note "Des enfants S...":
Trouble Miroir
"DESORDRE" - "DES ENFANTS SILENCIEUX"

Grosse déception pour ces deux livres. Je me faisais pourtant un plaisir de les lire tant les 4ème de couverture et les avis étaient alléchants.

 

En effet, tout deux ont une idée de départ très intéressante et originale permettant de développer un scénario des plus tordus qu'il soit mais encore faut-il bien écrire, avoir l'imagination à la hauteur de l'idée de base...et avoir de bons traducteurs.

 

DESORDRE, Penny Hancock:

Sonia, la quarantaine vit en partie toute seule. Son mari étant régulièrement en déplacement, sa fille partie étudier ailleurs. Elle vit dans la maison de son enfance et a une existence bien monotone. Elle fait le bilan de sa vie et comprend que son adolescence fut sa meilleure période même si...Puis,le neveu d'une de ses amies, un bel adolescent de 16 ans, vient lui rendre visite et tout bascule. Elle s'éprend de lui de façon inexplicable et le séquestre...

 

L'écriture est trop souvent prétentieuse. Plus simple aurait été aussi bien. Les descriptions sont interminables, les faits peu cohérents...: S'apercevoir sur les journaux en ville que celui que l'on séquestre est activement recherché par la Police, repartir alors précipitamment chez soi totalement paniquée mais s'arrêter tout de même en chemin sur la pancarte d'un restaurant qui propose un menu spécial Mardi gras avec son plateau de fruits de mer et ses crêpes au citron....! Ou prendre en bouche le lobe de l'oreille de ce beau garçon, être tout contre lui, pleine de désir puis apercevoir la lune par par la fenêtre, se dire qu'il va geler encore cette nuit et se rappeler de la fois où le lac était gelé et penser aux bébés cygnes qui étaient dessus!

 

Il m'a fallut beaucoup de concentration pour ne pas qu'il me tombe des mains dès la troisième page. J'ai tout de même lu plus de la moitié puis me suis arrêtée.

 

Malheureusement, les descriptions pour tout et rien envahissent l'histoire et parasitent les moments intéressants de l'histoire. Beaucoup trop de digressions, de retours dans le passé.

 

On bascule d'une scène angoissante ou prenante à une description inutile d'un objet, d'une sensation, d'un paysage etc...ce qui casse l'ambiance et rend la lecture lourde puis agaçante ...

 

Alors? Remplissage ou intention volontaire de l'auteur?

 

Par ailleurs, on peut remarquer les défauts d'un livre mal traduit....Les dialogues sont pourtant intéressants et bien écrits mais il faut sauter de nombreuses pages pour ne lire que les dialogues alors c'est vraiment dommage.

 

On a comparé cette auteure à Stepheh King, un auteur que j'apprécie beaucoup mais je pense que c'est un peu trop flatteur pour ce livre! Si l'on ôte les descriptions inutiles, il tiendrait sur une centaine de pages au lieu de 380...

 

DES ENFANTS SILENCIEUX de Ramsey Campbell:

Hector Woollie est entrepreneur du bâtiment.C’est aussi un monstre. Avant de disparaître, il a enterré le cadavre d’une fillette sous une dalle de béton dans la cuisine de son dernier chantier. Leslie et son fils Ian décident pourtant de revenir habiter cette maison, sous le regard horrifié et choqué de leurs voisins. Très vite, ils ne sont plus seuls…

 

Cet auteur est habitué à écrire du fantastique, et c'est peut être là que réside son problème. Cela explique en partie pourquoi ce 1er thriller n'est pas super. Le fantastique et le thriller ce n'est tout de même pas la même chose.

 

Ici, malgré une histoire intéressante, tout parait mal maitrisé: les dialogues, comme le reste. Il me fallut parfois relire deux fois la page afin de comprendre. L'écriture n'est pas fluide du tout.

 

Les chapitres sont confus aussi. L'auteur nous balade d'un endroit à un autre mais sans cohérence alors on ne comprend rien. 

 

Des personnages inconnus apparaissent; il faut alors rechercher dans sa mémoire ou attendre plusieurs pages avant de comprendre de qui il s'agit et malheureusement, ces personnages sont peu intéressants, leurs attitudes souvent peu crédibles.

 

L'écriture nécessite une concentration extrême et je n'apprécie pas de lire les sourcils froncés.

 

Malheureusement, ce livre m'est tombé des mains alors que je m'attendais à frissonner.

 

La concentration qu'il nécessite afin de ne pas décrocher de l'histoire, gâche tout.

Dommage...

Repost 0