LA HAUTEUR DE L'HORIZON - Fabien PESTY

Histoires à coucher debout. ( Ed. Paul & Mike)

Histoires à coucher debout. ( Ed. Paul & Mike)

Je me demande si à l'échelle de l'Histoire du Monde, l'Homme ne serait pas qu'un fait divers, son existence une chronique, et sa vie, un conte.

J'ai eu la chance de recevoir le nouvel ouvrage de cet auteur qui m'avait déjà conquise par son premier recueil " La Cour des Innocents " . 

Fabien Pesty est un peu à l'écriture ce que Jacques Brel est à la chanson, François Morel à l'humour,  Jacques Prévert à la poésie, ou ce que Ionesco est au théâtre. 

J'ai donc commencé la lecture avec plaisir et jubilation car je savais que j'allais me régaler, c'est une valeur sûre ! Mais ce qui m'intriguait surtout, était ce que j'allais découvrir... Je ne savais pas trop à quoi m'attendre... Dans quels univers allait-il m'emmener ? Qui allait-il me faire rencontrer ? Que réservait-il ? 

En effet, la quatrième de couverture donne le ton, mais ne dévoile pas réellement ce qui se cache dans chaque histoire.  Pour le connaître, je sais qu'il a l'art de surprendre,  choquer, nous faire rire, nous faire réfléchir, aller parfois chercher en nous ce que nous tentons de feindre, nous rappeler des réalités que l'on aime parfois oublier ( ou pas...) , nous frapper de plein fouet et souvent, loin de nous épargner, la chute est rude ! Mais il possède l'art de le faire sublimement, car oui, à son niveau, c'est de l'Art.

Il manie les mots avec brio, s'en amuse, joue. Son vocabulaire est riche, étudié, choisi, même quand le ton est léger.  Il sait faire passer beaucoup d'émotions, créer des personnages attachants, des univers forts sur une courte nouvelle, alors je me suis jetée dedans avec impatience.

Et je ne regrette pas d'avoir délaissé mes autres lectures ! Je n'ai vraiment pas été déçue un seul instant. Et ce, dès la préface, qui vous met au parfum de suite...

Dix-huit nouvelles au total, joliment illustrées par Sophie Peigné. Elles se lisent facilement, et l'on peut passer de l'une à l'autre sans se sentir obligé de poursuivre dans l'ordre, puisqu'elles sont toutes bien différentes. Il suffit de se laisser guider par son instinct, d'en choisir une selon l'humeur ou le moment, et de se laisser entraîner par l'histoire.  

On y croise des animaux, des enfants, des personnages hauts en couleur, que l'on découvre ou que l'on pourra reconnaître, pour les avoir déjà croisés dans la vraie vie. Car c'est cela son recueil : un subtil mélange de vie, de réalité, de vérité, et de contes... 

 

LA HAUTEUR DE L'HORIZON - Fabien PESTY

Contes, car il y a quelques histoires qui nous rappellent notre enfance, comme celle de "Blanche-Neige et les sept pas-bien-grands". Une histoire que l'on peut même lire aux enfants dès 7-8 ans. Ce conte revisité par l'auteur est à ne pas manquer ! C'est vraiment génial. Il y a aussi la nouvelle " Ancel et Bretzel"  dans le même genre, (mais celle-ci n'est pas à lire à tous les enfants...) 

Mélange de vie, de réalité, de vérité car il aborde différents thèmes, comme celui de la vieillesse, avec "Au bout du chemin" où l'on rencontre Pépé et Mémé sur qui le temps a fait son oeuvre... celui de l'amour avec "Elle & Moi", un couple qui s'était fait une promesse... celui de l'enfance avec "Le vélo", de la différence avec "On aimerait passer ", de  la solitude, des problèmes de société, etc. 

Pépé était revenu de la chambre en treillis et on avait compris que l'heure était grave. Car même si sa démarche syncopée était devenue chancelante, même si ses mains tremblaient un peu, même s'il flottait dans ses vêtements au point d'avoir l'air d'un con, il aurait été illusoire d'empêcher Pépé dans ce moment-là. Autant se mettre face à la mer et écarter les bras pour arrêter la marée montante. Et surtout, le retenir c'était l'enterrer vivant. Et on n'enterre pas les gens le dimanche.

Je me suis vue, reconnue souvent. Mère, femme, amie, jeune fille, amoureuse, petite fille...

On est transporté dans chacune de ces histoires. Elles nous montrent ce que nous sommes, ce que nous faisons, ce qui nous entoure, ou bien elles nous rappelent un proche, un voisin, un ami... 

Les univers sont parfois décalés, notamment lorsque les animaux interviennent, mais qui valent l'arrêt sur lecture !  Une écriture mélangeant cynisme, humour, noirceur, sensibilité. Un ton très souvent enfantin mais cachant une plume avisée et acérée. Le tout réhaussé par le style  de l'auteur qui apporte une saveur unique à ses écrits, et beaucoup d'humanité.

Oui, beaucoup d'humanité... et c'est ce qui rend ses nouvelles si belles et si touchantes. 

C'est un recueil bien plus mûr que le précédent, moins provocateur aussi, qui m'a émue, m'a beaucoup fait rire, m'a touchée, et une fois de plus, j'ai beaucoup aimé. 

Je ne veux pas vous en dévoiler davantage mais je ne peux que vous conseiller de le lire pour ne pas passer à côté de cet auteur et ses histoires.

 

Un livre à lire et relire !

(Satisfait ou remboursé, mais j'ai la garantie que je n'aurai besoin de rembourser personne... )

 

MERCI à l'auteur de nous offrir ses histoires. Et BRAVO ! 

SES PRIX LITTÉRAIRES :
- 1er prix - Jugon-les-Lacs 2010 pour « Les valises »
- 1er prix - Fontaine-Française 2011 pour « La caissière du péage de Chatuzange-le-Goubet »
- 1er prix - Plobannalec-Lesconil 2012
- Grand Prix spécial du Jury- Prix Don Quichotte, concours francophone de la nouvelle 2012 pour « Passage à tabac »
- 1er prix - Les Bourgeons de Plumes, Villethierry 2014

LA HAUTEUR DE L'HORIZON - Fabien PESTY.
200 pages - 13,00 € ( Ed. Paul & Mike )
Disponible en librairies, sur site éditeur ou plateformes en ligne.
Existe également en version numérique.

http://www.amazon.fr/La-hauteur-lhorizon-Fabien-Pesty/dp/2366510578/ref=tmm_pap_title_0

Rédigé par Lire, Ecrire, Raconter

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :