"SA VIE DANS LES YEUX D'UNE POUPEE"

Note:
Sa vie dans les yeux d\'une poupée
"SA VIE DANS LES YEUX D'UNE POUPEE"

La folie, c'est la mort avec des veines chaudes

"Sa vie dans les yeux d'une poupée" ou comment vous apprendre à vous méfier des poupées en 327 pages.

 

Les premières pages font découvrir Barbara. Une belle jeune fille venant tout juste d'obtenir son diplôme d'esthéticienne. Introvertie, décalée socialement, elle est différente des autres filles de son âge, ne sort pas beaucoup de chez elle, n'a pas de petit ami, s'occupe continuellement de sa pauvre mère aveugle et handicapée.

Elle aimerait pourtant être comme les autres et vivre sa vie comme elle l'entend, mais elle ne peut pas abandonner sa mère qui a tant besoin d'elle au quotidien. Cependant, Barbara n'est pas totalement seule, elle a une passion: les poupées. Elle possède une cinquantaine de belles poupées achetées dans une petite boutique du coin. Alors, le soir de la remise de son diplôme, malgré les railleries des autres filles de sa promotion, Barbara ne reste pas à la soirée prévue à cet effet. Elle sait que sa mère l'attend et puis surtout, elle doit acheter une nouvelle poupée. Une magnifique poupée qu'elle observe depuis des semaines, le temps d'avoir assez d'argent en poche pour l'acquérir.

Une fois sa nouvelle poupée dans les bras, Barbara presse le pas pour rentrer chez elle afin de ne pas arriver trop tard; (elle ne connaît que trop bien le caractère de sa mère...).

Elle traverse le parc quand soudain, un fait tant redouté se produit. Personne n'est à l'abri de ça mais il est plaisant de se dire que ça ne peut arriver qu'aux autres seulement voilà, cette fois-ci, ce sera Barbara qui en fera les frais. Ce moment provoquera une fracture dans son existence. Marquée à jamais au fer rouge, cet événement sera la clef qui ouvrira la porte de sa folie...

Seule, apeurée, traumatisée, elle sent sa mort arriver mais soudain, elle croise le regard de sa poupée...Un regard empli d'espoir que seule Barbara perçoit. Ce regard inattendu l'encouragera et l'aidera à surmonter ce douloureux moment...

"SA VIE DANS LES YEUX D'UNE POUPEE""SA VIE DANS LES YEUX D'UNE POUPEE"

Toi et moi nous sommes liées, tu te souviens?

Après une dizaine de pages, Marc fait son entrée en scène. Entrée en scène pour le moins décoiffante et fracassante.

Un personnage qu'on ne peut plus oublier par la suite. Il dégaine oralement plus vite que son ombre, ne mâche pas ses mots, a toujours de la répartie et n'hésite pas à frapper. Un flic pour le moins atypique mais très crédible. Marc est cynique, aigri, borné, et l'on pourrait dire de lui si il n'était pas écorché vif, et drôle par moment, que c'est un véritable «con». Avec lui, pas de courbettes, de langues de bois, de chemins détournés mais du cash, de l'action et de la franchise même celle qui fait mal. Flic à la brigade des mœurs, il reprend son service après plusieurs mois d'arrêt suite à un grave accident. Son équipe va devoir se tenir. Son collègue prénommé "Ange"  le connait bien et tente de le raisonner mais qui peut raisonner Marc?...Il n'a pas changé et se permet tout ou presque, même travailler au delà du cadre légal. La vie ne l'ayant pas épargnée, Marc est blasé de tout ou presque (en apparences du moins...) et semble ne plus rien avoir à perdre.....

 

Barbara quant à elle, veut devenir une belle femme respectable,

Comment se construire convenablement et avoir confiance en soi lorsque depuis l'enfance, les personnes que vous aimez, n'ont fait que vous rabaisser et vous renvoyer une image négative de vous?

Barbara veut réussir,

Comment peut-on se sortir du monde dans lequel on a grandit, sans le regard bienveillant, l'aide et le soutien de quelqu'un qui croit en vous?

Barbara veut qu'on la respecte,

Comment se faire respecter lorsque l'on est faible et sans personnalité?

Barbara veut séduire mais avant tout, Barbara veut qu'on l'aime.

Comment se faire véritablement aimer et aimer l'autre convenablement lorsque l'amour est remplacé depuis toujours , par l’humiliation, la moquerie, la méchanceté, les insultes, les reproches...?

 

Barbara est paumée mais elle trouvera les réponses toute seule.

Pendant ce temps, elle essaie tant bien que mal, de mener sa vie, de travailler, de gagner de l'argent pour sa mère, son entourage ou pour elle. Des hommes, elle en rencontre. Des hommes riches et beaux mais si décevants...De l'amour, elle en a aussi mais pas comme elle le voudrait...On lui a pourtant souvent laisser savoir que les hommes n'étaient que des êtres malsains; qu'elle ne devait surtout pas leur faire confiance.

Alors, après quelques temps, elle intègre cette notion et décide d'appliquer la leçon. Elle ne fait plus confiance aux hommes et  va même plus loin que cela, elle est plus forte qu'eux.

Cependant,  ce changement de caractère,n'améliore pas beaucoup sa vie qui demeure bien triste mais heureusement, Barbara à sa poupée pour se confier, alors,  au fil du temps, elle évolue et gagne en confiance en elle.
De son côté, Marc enquête à la recherche d'une malade mentale qui sévit dans les alentours quant il rencontre Barbara et tombe sous son charme. Cette jeune écorchée le touche en plein cœur, parce qu'il aime les oiseaux blessés...

Un cataclysme psychologique se produit chez ses deux personnages.

Leurs névroses s'accordent à merveilles. L'espoir renaît, l'amour aussi. Marc est touché par Barbara qui, elle aussi, ne reste pas insensible à ses charmes mais que cache t'elle?  Marc sait pertinemment qu'elle porte un lourd secret et soupçonne qu'elle ne doit pas être seule à participer à ce secret. Il doit trouver qui fait de cette belle femme, si douce et si sensible, un monstre si réellement elle en est un (ce que beaucoup pensent), mais l'amour rend aveugle et la vérité fait parfois mal...

"SA VIE DANS LES YEUX D'UNE POUPEE"

Mes cheveux sont sales et mon maquillage s'estompe...
Tu nous négliges!

L'intrigue se dévoile progressivement. Chaque nouvelle page a son lot de surprises,  de découvertes et crée un suspens jusqu'à la fin.

Les personnages sont très construits et parfaitement maîtrisés. On pourrait penser qu'ils étaient assis près de l'auteure lors de la rédaction de ce livre, et qu'ils lui dictaient mot pour mot, leur passé, leur présent, qui ils sont, ce qu'ils ressentent et que l'auteure dut simplement les écouter puis retranscrire le tout sur papier, tant ses personnages sont forts, présents, vivants et si réalistes.

Elle les connaît sur le bout des doigts, connaît leurs forces, leurs faiblesses, leurs nécessités, leurs envies, leurs problèmes, leurs tristesses, leurs passés, leurs blocages, leurs enfances, leurs folies...

L'écriture est fluide et dans un style très visuel. Pas de passages inutiles, de descriptions interminables. Beaucoup de sombre, un peu d'amour et l'on plonge gentiment au cœur de cette histoire de fous...Les phrases glissent sous les yeux, aucun mots ne fait fourcher la langue, le regard caressent les pages qui se tournent naturellement.

Comme une partition, tout y est parfaitement rythmé selon le moment. Parfois calme, angoissant, léger, on y trouve aussi un peu de poésie puis à d'autres moments, tout se déchaîne et s’enchaîne dans un rythme effréné ; l'histoire nous attrape par le bras et nous emporte avec elle sans que nous ayons le temps de souffler. Les mots sont parfois crus, les scènes violentes et sans retenues mais c'est ce qui fait  toute la force de l'histoire.

Ils nous violentent mais tout est dosé. Lorsque c'est bien écrit, on peut tout écrire. Ici, l'auteur a magnifiquement bien dosé l'horreur et n'a pas franchit la limite où la nausée arrive dans le seul intérêt de rendre son livre plus noir mais par conséquent de dégoûter le lecteur. Non. Ici, l'auteur ose utiliser les mots pour ce qu'ils sont car ils apportent intelligence et crédibilité aux scènes. L’horreur est décrite mais avec un  équilibre parfait: ni trop, ni trop peu...

Les huit clos avec les personnages viennent renforcer l’atmosphère inquiétante et étouffante. Prostré dans un coin de la pièce, les yeux grands ouverts, on retient sa respiration, on sourit parfois, on grimace aussi, le coeur s'accélère mais une chose est certaine, ne pas se faire repérer est préférable. De ce fait, on plaque les mains sur sa bouche...

La résolution finale est somptueusement bien trouvée. Elle surprend, heurte, gifle, choque, secoue mais c'est un délice...! Il fallait la trouver et... il fallait l'oser...

L'heure de la dernière page à sonner. On referme le livre et on le regrette déjà...On l'ouvre de nouveau, relit quelques passages sourire aux lèvres, puis on reste là...scotché, immobile, bluffé...

Ce thriller est un savant mélange de noir, d'angoisse, de gore parfois, de sensibilité, et même d'humour. Il hypnotise dès les premières pages et ne vous lâche plus.

Rares sont les livres qui me procurent autant de bonheur à la lecture.

J'aime être conquise d'emblée par un livre et avec ce thriller d'Ingrid Desjours, je dirais même que je suis complètement subjuguée. L'auteure maîtrise parfaitement ce qu'elle traite à savoir la folie de ses personnages et l'univers policier: l'ambiance d'une brigade est là, avec le jargon adapté.

 

"SA VIE DANS LES YEUX D'UNE POUPEE"

Tu dois t'en libérer...D'une façon ou d'une autre...

Il m'arrive parfois de tomber amoureuse d'un livre, mais pour celui-ci, je suis plus proche de la demande en mariage que de la simple amourette...!

 

BRAVO à cette auteure de talent pour ce fabuleux Thriller et MERCI de m'avoir fait découvrir le monde de Marc et Barbara. Merci pour sa plume et ses idées fabuleusement tordues.

Le monde de ses personnages est atroce, noir, sombre et c'est cela un bon thriller, certes. Seulement ici, derrière cette ambiance glauque, on y voit de temps à autre, un peu de ciel bleu et ça...

Les moins:

  • Il n'est peut être pas conseillé aux âmes trop sensibles. Certaines scènes sont violentes, les mots sont les mots, un chat est un chat. Après cela, tout le monde est prévenu et chacun fait ce qu'il veut..

  • Un seul passage m'a fait un peu pincer la bouche: Celui où Marc téléphone à Barbara pour interrompre la relation...Je trouve ça surprenant la façon dont il s'y prend. Je trouve que ça ne correspond pas vraiment avec la personnalité et le caractère de Marc...Je m'attendais à ce qu'il soit plus cash, plus franc ,plus méchant, avec elle en se montrant directement avec une autre femme par exemple ou en la traitant comme les autres l'ont toujours fait...Après ce n'est que mon avis personnel. Ça n'entache en rien la qualité du roman.

  • Vous ne regarderez plus jamais les poupées de la même manière. Prévenez vos enfants que plus jamais ils n'auront de poupées et ce, même en insistant. Vous en connaîtrez trop bien les risques..

 

Un livre à lire de toute urgence ou à relire.

Ingrid Desjours est également l'auteur de 3 romans:

- ECHO en 2009

- POTENS en 2010

- CONNEXIONS en 2011

Aux éditions PLON

Retrouvez-la sur sa page Facebook:

Repost 0