"DANS LE PIRE DES CAS"

Note:

Dans le pire des cas
 
Dans le meilleur des cas, ses proies ont la vie sauve....Dans le pire des cas...

Dans le meilleur des cas, ses proies ont la vie sauve....Dans le pire des cas...

Le monde a besoin de SANG

- Les individus peuvent-ils changer à eux seuls la face du monde ?

- Est-il possible d’alerter les consciences et mobiliser les gens, quels qu’ils soient, face à un monde que l’on pense à la dérive ?

- Comment alerter la population sur les pratiques illégales et dangereuses des puissants qui, sous prétexte de détenir des fortunes, se permettent des "n’importe quoi" passés sous silence?

- Comment stopper ces « tout-puissants » avant qu'il ne soit trop tard et les punir ?

 

Réunions ? Distributions de tracts ? Appels à la population...?

 

Non, les gens s’en moquent ou n’ont pas le temps de s’occuper des problèmes de la planète ou du monde, même si tôt ou tard ils en subiront les conséquences.

 

Il faut frapper plus fort !  et... Il pense avoir trouvé la solution.

 

"DANS LE PIRE DES CAS""DANS LE PIRE DES CAS""DANS LE PIRE DES CAS"
"DANS LE PIRE DES CAS""DANS LE PIRE DES CAS""DANS LE PIRE DES CAS"

Tant que les riches seront riches, les pauvres seront pauvres...

Le lecteur atterrit dans les rues de New-York, au côté d'un type distribuant des tracts afin de sensibiliser la population à la pauvreté dans le monde, la richesse des uns face à la pauvreté des autres. Sur ce tract est écrit: "Le monde à besoin d'amour". Les piétons ne s'arrêtent même pas, ou jettent à terre le tract après quelques secondes sans même le lire. Les jeunes ricanent, d'autres l'ignorent. L'ambiance et l'attitude de ce type intriguent beaucoup...

Peu de temps après, un jeune étudiant, le fils d'une des familles aisées de New York, disparait de façon très étrange. Tout laisse penser qu'il lui est arrivé quelque chose de grave. La famille n'hésite pas à user de son pouvoir et met tout en œuvre dans l'espoir de retrouver son fils.

L'enquête commence. L'inspecteur Bennett, veuf et père de dix enfants, est sur l'affaire. Il est rejoint par Emilie Parker, une jeune agent du FBI. La famille est bouleversée lorsqu'elle reçoit un appel du ravisseur de leur fils. Ce dernier guidera l'inspecteur et Parker jusqu'à l'endroit où se trouve le jeune, dans les sous-sols d'un immeuble du Bronx. Menotté au sol, quasiment nu, une croix dessinée avec de la cendre sur le front, l'étudiant est mort. Un tableau porte une inscription en latin. Message laissé volontairement par le ravisseur.

D'autres jeunes étudiants issus de familles aisées se font kidnapper et sont retrouvés morts dans différents quartiers de New York. Tous portent une croix à la cendre sur le front.

"DANS LE PIRE DES CAS""DANS LE PIRE DES CAS"

Croix de cendre: Dans la religion chrétienne, elle fait référence au mercredi des Cendres, le jour où commence le carême. Moment où Jésus Christ aurait jeuné 40 jours dans le désert pour se préparer à la mort et à la résurrection. Pour les croyants, le carême est une façon de se préparer à célébrer la résurrection du Christ. Lors de la messe des Cendres, après la lecture de l'évangile, le prêtre a marque les fidèles en traçant sur leur front une croix avec un doigt trempé dans la cendre. Cette croix fait référence à la mort.

Le ravisseur n'hésite pas à entrer en communication avec les inspecteurs et les familles. Sa stratégie reste la même pour tous ses crimes mais sa personnalité ne ressemble pas à celle des psychopathes habituels. Cet individu est très cultivé, un QI supérieur à la moyenne, et hypersensible. Il lui arrive même de pleurer. Il n'agit pas sans sentiments, c'est une évidence, mais par devoir. Sorte de messager, de sauveur. Méthodique, discret, professionnel, il ne laisse aucun indice, ne demande aucune rançon mais pourquoi s'en prend-il à ces jeunes étudiants ? Très organisé, il sème la terreur dans la ville. Les médias s'emparent de l'affaire, tous parlent de ces enlèvements. Les lycées et collèges sont sur le qui-vive.

Les enlèvements s'enchainent, les cadavres sont retrouvés, jusqu'à ce qu'une de ses victimes en réchappe... Il la libère mais pourquoi elle et pas les autres ? Quel est son message ? Que veut-il ?

L'inspecteur sait que le Mercredi des Cendres sera déterminant. Il faut absolument qu'il retrouve ce criminel sous peine qu'il ne se passe un événement dramatique. Lui et sa collègue ont beaucoup de mal à cerner le tueur qui prend un malin plaisir à jouer avec eux. A force de ténacité, et parce que le ravisseur commet une erreur, ils obtiennent des informations sur lui. Cependant, ces informations rendent l'affaire encore plus inquiétante. Ils doivent agir au plus vite. Le type est en possession d'explosifs et par ailleurs il n'a aujourd'hui plus rien à perdre...

Le Mercredi des Cendres arrivé, le tueur est introuvable, personne n'a encore réussi à l'interpeler. De ce fait, arrivera-t-il à mettre son plan à exécution?

C'est la pauvreté qui a gagné. Comme on avait besoin de main d’œuvre, on a attiré des afros-américains et des latinos en masse dans les grandes métropoles et puis les usines sont parties, et la bourgeoisie blanche a quitté le navire. Les inégalités raciales et sociales qui perdurent dans ce pays me rendent physiquement malade. Et il n'y a pas qu'a New York. Nous sommes au XXI ème siècle et on manque toujours cruellement d'emplois tandis que prospèrent les discriminations et le racisme.

"DANS LE PIRE DES CAS""DANS LE PIRE DES CAS"

Extrait:
- Quelles est l'espérance de vie moyenne d'une personne atteinte du sida à Honduras?
- Aucune idée. Comment voulez-vous que je le sache?
- Non, non, répliqua l'homme en faisant méchamment glisser le canon de l'arme contre les dents de son prisonnier. Je ne me suis peut-être pas bien fait comprendre. Nous ne sommes pas dans une université. Pas de cours particulier, de possibilité de tricher et les résultats des examens sont définitifs. Tu as eu toute ta vie pour te préparer, j'ai l'impression que tu t'es laissé aller. Je répète, quelle est l'espérance de vie moyenne d'un malade atteint du sida à Honduras? Allez, réponds!

"DANS LE PIRE DES CAS""DANS LE PIRE DES CAS""DANS LE PIRE DES CAS"

Neuvième question: si tu étais né au Soudan, quelles seraient tes chances de franchir la barre des 40 ans? Et quel rapport y-a-t-il avec ton joli Ipod Nano rouge?

L'intrigue nous attire dès les premières pages, son rythme est soutenue, l'enquête, les péripéties et rebondissements s'enchainent et nous empêchent de décrocher. Les personnages principaux sont bien construits. Chaque personnalité convient à la situation. La complicité entre l'inspecteur et l'agent du FBI est plaisante.

La psychologie du tueur est très intéressante. Il est attachant malgré sa folie. On ne peut que comprendre et adhérer à ses propos, même si ses actes sont extrêmes. Brillant, intelligent, il n'a pas tort dans ses discours. Bien entendu, ses actes impardonnables nous ramènent à la raison, mais il pense et dénonce tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Trop d'argent pourrit la tête, le cœur, rend idiot et surtout fait oublier les autres.

Ce livre soulève avec brio les problèmes du monde dans lequel nous vivons: l'écologie, l'économie, les richesses honteuses face à une pauvreté encore trop grande à notre époque et la jeunesse qui ne semble pas impliquée dans l'avenir.

Les jeunes sont l'avenir, ceux qui demain seront en mesure de faire évoluer la société. Or quels modèles ont les jeunes d'aujourd'hui? Sont-ils conscients des réels problèmes de la société? Se sentent-ils responsables en tant que citoyen de ce que sera demain? La société à évolué, tant mieux, mais elle n'a pas évolué qu'en bien. Les jeunes ne sont plus ceux d'il y a encore quinze ans, leurs intérêts, motivations et objectifs ont changé.

Comment faire pour ces jeunes issus de familles où la TV fait trop souvent office de nourrice à temps plein, où les parents submergés par leur travail, dépassés par le temps et les soucis, n'ont plus d'autorité sur leur progéniture, où la réussite scolaire n'est plus une priorité, où les jeux vidéos occultent la vraie vie et les valeurs, où l'argent facile est recherché au profit du travail, où les réseaux sociaux remplacent les véritables relations humaines... Il en est ainsi dans tous les milieux sociaux mais encore plus lorsque le milieu est aisé. L'argent éduque, console les bambins et remplace les parents. L'argent enferme dans un cocon, réduit la vision des choses, du monde, brouille les cartes, rend égoïste et déforme la réalité. Il est difficile de changer les mentalités des adultes, mais celles des enfants?...

 

Il est vrai que l'on peut s'en inquiéter et se demander ce que sera leur avenir et celui du monde de demain?

 

*****

 

Ce roman fort en suspens est palpitant du début à la fin. Il est écrit comme un scénario. Les scènes se dessinent sous les yeux avec précision. Tout est bien pensé et pesé. Pas de longues descriptions, mots, ni passages inutiles. Les dialogues sont percutants et très bien écrits. L'ambiance et l'intrigue ressemblent un peu au film "SEVEN" avec Brad Pitt et Morgan Freeman.

La fin est intelligente et, sous ce polar/suspens, l'auteur dénonce de véritables problèmes de société, et plus précisément ceux de la jeunesse d'aujourd'hui surtout la jeunesse dorée, mais aussi les problèmes rencontrés dans notre monde actuel.

L'auteur réussit également un tour de passe-passe qui se dévoile à la fin et je dois bien dire que je me suis fait prendre au piège moi aussi! Cette technique rédactionnelle de haute voltige démontre tout le talent de l'auteur mais je ne veux pas en dire plus au risque de trop en dévoiler.

Quelques légers clichés comme le café toujours présent dans les mains des enquêteurs, l'alcool et les repas pris sur le pouce. C'est récurrent mais assez léger pour que ça ne dérange pas la lecture et la crédibilité de l'histoire. C'est un cliché qui fait sourire et l'on se demande finalement comment ces enquêteurs n'ont pas développé d'ulcère à l'estomac...!

Je n'avais encore jamais lu cet auteur et je suis ravie de l'avoir découvert. Je le conseille vivement aux fans de suspens et d'enquête haletante.

 

Un très bon livre!  A LIRE!!

Avec plus de 260 millions de livres vendus, James Patterson, né en 1947, vit à Palm Beach, en Floride. Il est l'auteur de thrillers le plus lu au monde. Il est également scénariste. Toutes ses nouveautés figurent aux premières places des listes de best-sellers du New-york times. L'inspecteur Benette retrouvé dans ce livre est déjà présent dans une séries de 3  autres romans déjà publiés: "Une ombre sur la ville" (2008), "Crise d'otages" (2012) et Copycat (2012)  Avec plus de 260 millions de livres vendus, James Patterson, né en 1947, vit à Palm Beach, en Floride. Il est l'auteur de thrillers le plus lu au monde. Il est également scénariste. Toutes ses nouveautés figurent aux premières places des listes de best-sellers du New-york times. L'inspecteur Benette retrouvé dans ce livre est déjà présent dans une séries de 3  autres romans déjà publiés: "Une ombre sur la ville" (2008), "Crise d'otages" (2012) et Copycat (2012)

Avec plus de 260 millions de livres vendus, James Patterson, né en 1947, vit à Palm Beach, en Floride. Il est l'auteur de thrillers le plus lu au monde. Il est également scénariste. Toutes ses nouveautés figurent aux premières places des listes de best-sellers du New-york times. L'inspecteur Benette retrouvé dans ce livre est déjà présent dans une séries de 3 autres romans déjà publiés: "Une ombre sur la ville" (2008), "Crise d'otages" (2012) et Copycat (2012)

Rédigé par Nath Alie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :