"UN HOMME A DISTANCE"

Note:
L\'Amour à point d\'âge
Avril 2001 - Editions Albin Michel - 160 pages

Avril 2001 - Editions Albin Michel - 160 pages

Le vrai amour : avoir l'impression d'être dans sa vie, pas à côté. Au bon endroit. Ne pas avoir besoin de se forcer, de se tortiller pour plaire à l'autre, rester comme on est. C'est quand le regard de l'autre voit en vous ce que vous ne voyez pas vous-même, l'extrait comme une pépite dorée et vous l'offre, quand chacun offre à l'autre le fond de ses pensées, les secrets les plus verrouillés."

Il y a des gens dont le regard vous améliore. C'est très rare, mais quand on les rencontre, il ne faut pas les laisser passer.

Kay est une femme écorchée, qui mène une vie solitaire au bord de la mer. Libraire, passionnée de livres, elle ne vit que pour lire et pour sa librairie.

 

Un jour, Jonathan, un écrivain américain entre dans sa libraire. Préparant un guide touristique de la région, il lui commande des livres pour sa lecture personnelle et lui demande de lui livrer sur les lieux de ses escales.

 

Au fil des correspondances, Kay s’aperçoit que cet inconnu semble partager les mêmes goûts qu'elle. A travers leurs lettres, l'amour naît et devient aussi beau que si ils le vivaient réellement seulement.

 

Disputes, réconciliations, partages, amour, tendresse, tout y est mais Kay est loin d'imaginer que cet homme n'est en réalité pas si inconnu qu'elle le pense. Il dévoilera bientôt un douloureux passé qu'elle avait refoulé.

 

Ce petit roman est une perle.

 

Il se lit avec aisance tellement les mots sont justes, vrais et bien employés. Pas de pages inutiles. Pas de longueurs. Tout est nécessaire.

 

Les lettres sont merveilleusement bien écrites.

 

Les personnages sont forts et attachants.

 

L'histoire n'est pas à l'eau de rose comme on pourrait le penser lorsqu'il s'agit d'amour, mais elle est forte et touchante. Il y a beaucoup d'amour, mais aussi beaucoup de souffrances.

 

Un véritable bijou que l'on ne peut pas refermer avant la fin.

 

Fin qui d'ailleurs n'est pas forcément une Happy End, on apprécie ou pas ce détail mais pour ma part, je trouve qu'il faut bien aussi des histoires comme ça, parce que c'est la vie, et puis "Les histoires d'amour finissent mal, en général..." quoi que...

Katherine Pancol est née au Maroc, à Casablanca. Elle arrive en France à l'âge de 5 ans. Études littéraires, prof de français-latin, voyages, multitude de petits boulots et puis un jour, au hasard d'une rencontre, elle devient journaliste…et puis un jour, un éditeur lui demande d'écrire un roman. Ce sera " Moi d'abord " en 1979 qui sera un succès. Elle part ensuite à New York. Voyage, vit, connaît un autre monde et surtout écrit. Elle est aujourd'hui l'auteure de 14 romans...

Katherine Pancol est née au Maroc, à Casablanca. Elle arrive en France à l'âge de 5 ans. Études littéraires, prof de français-latin, voyages, multitude de petits boulots et puis un jour, au hasard d'une rencontre, elle devient journaliste…et puis un jour, un éditeur lui demande d'écrire un roman. Ce sera " Moi d'abord " en 1979 qui sera un succès. Elle part ensuite à New York. Voyage, vit, connaît un autre monde et surtout écrit. Elle est aujourd'hui l'auteure de 14 romans...

Rédigé par Katherine Pancol

Repost 0